Charlotte avait entendu parler de pilopoil par Myriam, de ZAM-création. Toutes deux basées à Narbonne, l’information avait circulé. Et Charlotte savait que pilopoil passerait par là fin octobre.

L’aubaine d’une rencontre, une opportunité saisie au vol

Si bien qu’elle contacta Diane, dont elle avait obtenu les coordonnées, pour planifier de s’intercepter par la même occasion. Une implantation de boutique à Perpignan faillit tout faire manquer. Mais la rencontre put finalement se faire. Et la perspective d’une diffusion se mit naturellement en place.

Un démarrage sans plus attendre

Quinze jours plus tard, le partenariat était acté, et le projet lancé. 🙂

auteur : pilopoil

*** En savoir plus sur : bi ethic ***

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *