Retour sur Bijorhca édition janvier 2017

Bâtiment 5… Les imprimantes 3D vous accueillent au rez-de-chaussée, et ouvrent l’espace elements : des chaînes, des pierres, des perles en galuchat, des formes en taguaTout pour donner envie de créer. Les créatrices des quatre coins du pays découvrent, touchent et se projettent. Les collections futures germent dans les esprits ici.

En haut, des pavillons internationaux : Afrique du Sud, Brésil. On parle dans toutes les langues. Des lauréats aussi, avec des propositions couronnées de succès par tant d’originalité et de finition mêlées. Nos amis grecs sont là aussi. Bijoux fantaisie, parures d’argent, accessoires plumes… La montre est également à l’honneur.

Faut-il exposer ses créations à Bijorhca ?

Les acheteurs se pressent, se renseignent, parfois commandent. Une inquiétude persiste cependant sur le visage des exposants. Les retombées à long terme, en visibilité, en image, couvriront-elles les frais investis ? Seul l’avenir le dira…

auteur : pilopoil

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s