Que souhaiter pour 2021 ?

On sort tout hébété d’une année… atypique s’il en est. Et on regarde arriver avec inquiétude celle qui suit. Quelle posture prendre? Attendre frileusement que les choses se précisent, ou chercher à prendre les devants?

Les boutiques ont traversé une période d’inquiétudes inédite

Nombreuses sont les boutiques qui, frileuses au sortir du 1er confinement, n’ont pas osé ré-enclencher la machine tout de suite. Vivant sur leur stock, dans l’attente inquiète. Loupant par la même occasion les opportunités de vente formidables de l’après confinement.

Les créateurs se sont vus confisquer leurs dates de Noël, et le chiffre d’affaires associé

Chaque fin d’année apportait généralement aux créateurs une augmentation considérable de leurs ventes. Mais ceux dont sa seule source était les marchés se sont retrouvés.. sans rien. Regrettant sans doute, tardivement, d’avoir mis tous leurs œufs dans le même panier.

Au pied du mur, on est forcé de rebondir

S’il est une leçon que nombre d’acteurs ont apprise, malheureusement à leur insu, c’est qu’il ne faut rien considérer comme acquis. Une activité a beau bien tourner, depuis un moment. On a beau avoir de la bouteille, ses petites habitudes, son réseau de clients fidèles, personne n’est pas à l’abri pour autant.

Diversifier ses moyens d’action, pour ne pas rester sur la touche

On les a entendues, ces success stories de boutiques ayant su déployer le click and collect. De nombreux créateurs ont également mis le paquet sur leur présence internet. Les outils développés au pied levé resteront, et serviront.

Faut-il attendre d’y voir plus clair ?

Et maintenant qu’une nouvelle saison démarre, avec des salons de nouveau ajournés, des soldes retardés, la tentation est forte… de ne rien enclencher. D’attendre de voir. De ne rentrer aucun nouveau fournisseur côté boutiques. De ne développer aucun nouveau modèle côté créateurs.

Etayer sa stratégie de façon proactive

On peut se contenter de cette perspective de période un peu molle, soutenue par les aides, sans intention réelle. Ou l’on peut au contraire mettre à profit ce temps, ce contexte, pour faire ce que l’on ne prend jamais le temps de faire professionnellement.

à l’arrivée, la différence se notera

Car si la crise est la même pour tous, la sortie de la crise ne sera pas la même. Et c’est au regard des atouts développés par chacun que se fera la différence. Pour être de ceux qui seront debouts pour la reprise, c’est aujourd’hui qu’il faut œuvrer.

Meilleurs vœux 2021

Alors chers créateurs, chères boutiques, bien du courage à vous. Et l’envie surtout, de construire, de déployer, de grandir. Que cette période, aussi riche de réflexions, soit mise à profit en actions réelles, dans l’intérêt de chacun. Bonne année 🙂

auteur : pilopoil

*** En savoir plus sur : la covid ***

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s