La date limite de candidatures était cet été. Et tous les ans, vous vous posez la question : quel sera le meilleur emplacement ? Où aurez-vous le plus de succès ? On écoute ce qu’en disent les autres créateurs, on se renseigne. In fine, il n’y a qu’une manière de le savoir : en testant. Ça s’appelle rouler sa bosse.

L’an dernier, vous aviez choisi tel marché de Noël. Et vous vous en êtes mordu les doigts. Cette année, vous testez autre chose. Les variables sont nombreuses. En 2015, le climat des attentats de novembre n’a pas aidé. Vous avez fait les frais de la conjoncture.

Mais peut-être était-ce aussi une question de clientèle ? Aviez-vous bien identifié la vôtre, en vue de vous en rapprocher ? C’est une rencontre continue, où vous ne cessez d’apprendre sur le potentiel de vos créations, et par extension sur vous-même.

Une aventure, certes un peu sport, mais intense. 🙂

auteur : pilopoil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *